Lemsine Aicha

Ce livre écrit au scalpel contre la pensée de servitude et ses serviteurs, démontre point par point « Le drame des humains à l’entrée du nouveau millénaire ». L’auteur est chercheur scientifique, enseignant universitaire dans les sciences physiques est aussi, un intellectuel engagé et un infatigable éveilleur de consciences. Il se bat pour la diffusion du savoir et
Combattant l’irrationnel, et l’obscurantisme. Son dernier ouvrage, cultive, enseigne en apportant à l’esprit stimulation et connaissances.

J’ai lu avec jubilation, ce texte fracassant les mythes, comme peu d’auteurs n’osent en écrire aujourd’hui, de peur de tomber sous les fourches caudines du politiquement correct. Ici quelques phrases à méditer : « Nous devons combattre non seulement le Mal diabolique, mais aussi, et surtout le Bien divin. Les dieux diaboliques vivent à nos dépens. Ils nous conservent dans un territoire grâce à des institutions séductrices ayant des lois, des prisons, des écoles, des lieux de plaisirs divins, de la consommation à crédit… »

Tout au long des plus de 300 pages, la puissance d’exister terrasse la théorie du complot, et démystifie la pensée de ceux qui ont provoqué la catastrophe à cause de leur prétention d’être de droit divin les maîtres d’une vie qu’ils exploitent sans se soucier de la connaître. « Il ne suffit pas de partir dans un « Djihad-Croisé » contre un monde d’injustices, de mensonges et de crimes en déversant des croyances discursives suicidaires ».

Aussi, le lecteur est-il entrainé dans les fouilles de la mémoire de siècles de dialogues, et d’influences littéraires et psychologiques (comme l’effet du Hamlet Shakespeare sur Freud pour élaborer sa théorie du complexe d’Œdipe). Justement, le pseudo inventeur de la psychanalyse, est magistralement démystifié par l’auteur, qui par ailleurs aide à mieux comprendre les travaux de Charles Darwin. Et d’autres lignes suivent, toujours redoutables de lucidité, comme celle-ci :

« Nous devons déconstruire notre mental en examinant les doctrines qui nous habitent comme la psychanalyse qui a tous les ingrédients de la modernité, mais uniquement par le langage plagié sur des croyances. »

Un livre, comme je vous le disais, véritable kaléidoscope de toutes les sciences sociales ; la physique, mathématiques ; biologie, et jusqu’à la littérature ne cesse d’interpeller le lecteur dans son intelligence et sa conscience qu’il en devient le héros du texte. Survolant les idées des écoles socratiques, des cyniques, des stoïciens, des Cyrénéens, des Epicuriens, Platon ou Aristote, jusqu’à la Modernité et postmodernité, on arrive au CHAOMAIN, l’auteur dévoile enfin son projet : « Le CHAOMAIN n’est pas un paradigme de plus sur l’Être. Il ne désire pas donner une image pessimiste de plus sur le déclin et la fin d’un monde malade ni prophétiser sur ce qui va arriver. Il nous ouvre la voie d’un projet potentiel : se libérer de son mental platonique pour s’ouvrir vers la réalité neurogénétique. . Son objectif est de nous emmener de l’inconscient à l’impensée ».

Qu’est-ce que l’impensée ? « Elle est rêve, écrit-il, « Elle utilise le rêve comme une langue de créativité neuronique. L’impensée nous permet de reconnaître de nouvelles autres retrouvailles afin de féconder le regard et qui veille, qui songe, et qui rêve. Le rêve est le gardien de l’insoumission. La Crypte est le dernier garant de sa liberté… » . Ce qui est à mon sens est une invite au réveil, à renverser notre « vision » des évènements, seule possibilité d’échapper à un avenir fait de violence totalitaire et destructrice.

Voilà tout le dessein humaniste, de A. Benmohamed, ’un auteur qui a compris que nous vivons dans une époque sans contenu, dans un monde à l’envers qui ressemble à l’enfer, mais pour qui, l’homme est à délivrer et éduquer.

Un livre magnifique, pour cogiter, que je ne peux que vous recommander !


Le Chaomain : Pamphlet contre Freud, éloge à Darwin et Shakespeare,  et Intelligence Artificielle

Entre épistémologie et philosophie des sciences, entre mythologies et mythes personnels, entre histoire des civilisations et histoire des religions, entre mythes des origines et évhémérisme, entre la culpabilité de l’imposture de la psychanalyse et certaines impostures scientifiques autres, entre l’Être authentique, et le paraître vraisemblable de l’humain, entre l’histoire, l’historiographie et l’historicité, entre les doctrines prétendument profanes aux matrices sacrées, sémantiquement saturées de sacré, et des origines probables de l’univers à ses fins toutes aussi probables, sous les apparences de la thèse académique par souci méthodologique mais s’imposant par certaines libertés comme un essai éclectique, pluridisciplinaire et transdisciplinaire cohérent, effleurant et fleurant la théorie du chaos, démystifiant mais présentant la théorie du complot, le Chaomain est un pamphlet contre Freud et une éloge à Darwin le mal compris, l’incompris, à la théorie totalement dénaturée au fil du temps pour les besoins de causes pas toujours avouables.

Partant de la littérature pour aller vers la réalité, traitant de la réalité de son Être pour aller vers son inscription littéraire, appelant à la barre des témoins : physique, mathématiques, biologie, anthropologie et autres sciences sociales, CHAOMAIN, se veut un état des lieux, un bilan de la situation actuelle de l’humanité dans son humanité et la lecture de son humanité par le truchement des sciences qui ont fait son évolution et ses révolutions, et les grands systèmes à l’origine de ses dernières.

Etat des lieux exhaustif, le livre passe de l’univers onirique vers l’univers des neurosciences, des sciences cognitives et de l’intelligence artificielle. Il passe d’un psychanalysme trompeur et abusif ne se fondant sur aucune une vérité scientifique, impuissant à réunir « les conditions de la vérité scientifique » posées par Charles Darwin.

 

Les grandes théories sont passées en revue sans omission. L’antiquité, les temps modernes et la postmodernité sont interrogés par l’enquêteur, car il y a effectivement enquête à se suffire de questionner la bibliographie et les citations.

La clé de voûte du texte, son terme récurent est : L’impensée. L’auteur écrit « l’impensée » au féminin dans un souci de l’opposer au substantif « la pensée » ; souci compréhensible puisque l’approche cognitiviste de l’auteur démontre qu’à la dynamique du « penser » se substitut le consumérisme d’un prêt à penser, volonté des systèmes, des théories et des Etats.

« L’impensée » est en effet présente, omniprésente mais son confinement est volontaire sous le fait d’une stratégie d’obnubilation par les Etats et les états de l’Être soumis à programme et programmation.

Fateh Boureboune


A. Benmohammed : Chaomain I. Diables et Divins

Quoi :

– Qui suis-je et qui sommes-nous ?

– Pourquoi ces désirs de soi et ces peurs des autres ?

– Comment nos institutions ont cultivé notre nature dans ces idées de désirs divins et de peurs diaboliques ?

– Comment faire la mutation de notre Être et Pensée ?

– Comment survivre la mort de notre Être et Espèce ?

Pourquoi :

– C’est facile de se faire perdre dans la complexité chaotique dans laquelle baigne notre pensée et existence.

– On doit reconnaitre les forces incultes ferrées dans notre mental qui guident notre évolution dans des croyances primaires cultivées dans des mythes reconduits dans la caverne de Platon d’où on n’est jamais sortis.

– La connaissance (de soi) est la clé de notre libération de nous-mêmes de notre promesse messianique et scientiste.

– comprendre notre destin et place dans l’univers.

– nous réaliser en tant que personne et espèce humaine.

– déconstruire notre pensée primitive pour réunir l’être au reste de la biodiversité humaine, naturelle et cosmique.

– réunification de la science physique à la science de la vie et du sujet à l’objet.

– retrouver une nouvelle connaissance-conscience capable de nous donner une énergie durable pour muter vers une ère ayant un sens, une liberté, et un projet.

Comment :

– utiliser notre intellect en tant que seule source de connaissance et donc de conscience de la réalité.

– éloigner la croyance et donc l’ignorance de notre intellect.

– revenir sur nos pas afin de revoir notre connaissance sur note identité profonde et notre destin cosmique.

– proposer un projet de mutation

 

Ce livre est divisé en trois parties :

– Inconscient Infantile (Rêve Divin):

L’objet est de déconstruire nos instincts impératifs qui nous rêvent dans un inconscient infantile (Freud).

Freud a voilé notre Instinct Impér2tif (désir et peur) en utilisant une doctrine perverse basée sur un Inconscient illusoire, irresponsable et impuissant soumis à un Rêve perverti peuplé de Désirs Divins et de Peurs Diaboliques.

  • Inspiration Incroyable (Révélation Diabolique) :

L’objet est de dévoiler notre spectre divin qui nous révèle dans une inspiration incroyable (Hamlet).

Shakespeare nous fait découvrir la tragédie existentielle de Hamlet ; action ou inaction, amour ou haine, pouvoir ou servitude, croyance ou connaissance, Être ou ne pas Être.

– Impensée Immortelle (Réalité Cognitive) :

L’objet est de réaliser notre impensée immortelle fondée sur une réalité cognitive neurogénétique.

L’Impensée immortelle de Krishnamurti déconstruit l’ancien cerveau. Elle nous élève d’un rêve enfantin vers une réalité nanocosmique ; voyager grâce à son esprit en dehors de soi et de l’espace-temps.

L’impensée a un projet: Le Chaomain qui unifie l’objet au sujet afin de nous emmener de l’évolution à la mutation et de la promesse au projet.

—————————————

*Commandez ce livre chez Les Éditions Médias-Index : Rue Mohamed Hadjar Staoueli, Alger, Algérie,Phone: (+213) (0) 21 394 604 Fax: (+213) (0) 21 394 604
Disponible dans :

la maison de la presse, el biar
la maison de la presse Alger grande poste
la librairie minuit tabac Alger centre
librairie sawssen ouled fayet