Le Chaomain : Pamphlet contre Freud, éloge à Darwin et Shakespeare,  et Intelligence Artificielle

Entre épistémologie et philosophie des sciences, entre mythologies et mythes personnels, entre histoire des civilisations et histoire des religions, entre mythes des origines et évhémérisme, entre la culpabilité de l’imposture de la psychanalyse et certaines impostures scientifiques autres, entre l’Être authentique, et le paraître vraisemblable de l’humain, entre l’histoire, l’historiographie et l’historicité, entre les doctrines prétendument profanes aux matrices sacrées, sémantiquement saturées de sacré, et des origines probables de l’univers à ses fins toutes aussi probables, sous les apparences de la thèse académique par souci méthodologique mais s’imposant par certaines libertés comme un essai éclectique, pluridisciplinaire et transdisciplinaire cohérent, effleurant et fleurant la théorie du chaos, démystifiant mais présentant la théorie du complot, le Chaomain est un pamphlet contre Freud et une éloge à Darwin le mal compris, l’incompris, à la théorie totalement dénaturée au fil du temps pour les besoins de causes pas toujours avouables.

Partant de la littérature pour aller vers la réalité, traitant de la réalité de son Être pour aller vers son inscription littéraire, appelant à la barre des témoins : physique, mathématiques, biologie, anthropologie et autres sciences sociales, CHAOMAIN, se veut un état des lieux, un bilan de la situation actuelle de l’humanité dans son humanité et la lecture de son humanité par le truchement des sciences qui ont fait son évolution et ses révolutions, et les grands systèmes à l’origine de ses dernières.

Etat des lieux exhaustif, le livre passe de l’univers onirique vers l’univers des neurosciences, des sciences cognitives et de l’intelligence artificielle. Il passe d’un psychanalysme trompeur et abusif ne se fondant sur aucune une vérité scientifique, impuissant à réunir « les conditions de la vérité scientifique » posées par Charles Darwin.

Les grandes théories sont passées en revue sans omission. L’antiquité, les temps modernes et la postmodernité sont interrogés par l’enquêteur, car il y a effectivement enquête à se suffire de questionner la bibliographie et les citations.

La clé de voûte du texte, son terme récurent est : L’impensée.
L’auteur écrit « l’impensée » au féminin dans un souci de l’opposer au substantif « la pensée » ; souci compréhensible puisque l’approche cognitiviste de l’auteur démontre qu’à la dynamique du « penser » se substitut le consumérisme d’un prêt à penser, volonté des systèmes, des théories et des Etats.

« L’impensée » est en effet présente, omniprésente mais son confinement est volontaire sous le fait d’une stratégie d’obnubilation par les Etats et les états de l’Être soumis à programme et programmation.

Fateh Boureboune

Commandez ce livre chez Les Éditions Médias-Index : Rue Mohamed Hadjar Staoueli, Alger, Algérie,Phone: (+213) (0) 21 394 604 Fax: (+213) (0) 21 394 604

Disponible dans :

  • la maison de la presse, el biar
  • la maison de la presse alger grande poste
  • la librairie minuit tabac alger centre
  • librairie sawssen ouled fayet