Dolce & Gabbana lance sa collection de hijabs et de robes longues. Plus connue pour ses tenues sexy, la marque italienne espère ici conquérir les musulmanes fortunées.

En septembre, le suédois H&M créait le « buzz » en glissant dans une de ses publicités une mannequin portant le voile. C’est cette fois la marque italienne Dolce & Gabbana qui s’adapte au marché en lançant sa première ligne de hijabs (voile laissant le visage découvert) et d’abayas (robes longues).

« Les musulmans représentent 22% de la population mondiale »

En s’adressant aux femmes musulmanes des pays arabes, « fortunées mais délaissées par l’industrie de la mode », Dolce & Gabbana, plutôt réputée pour ses créations sexy, cible surtout ces marchés lucratifs que sont l’Arabie Saoudite et le golfe Persique, croit savoir Style.com Arabie. D’ailleurs, la marque vient d’annoncer avoir ouvert son premier flagship pour enfants à Dubaï.

« Les musulmans représentent 22% de la population mondiale et leurs exigences vestimentaires sont trop souvent délaissées par les grandes maisons de couture et de prêt-à-porter européennes », ont ainsi déclaré Stefano Dolce et Domenico Gabbana.

Du noir, du blanc et des coupes amples

Fleurs, pois et dentelles, identité de la célèbre marque italienne, recouvrent ces étoffes d’un nouveau genre qui ont intégré la collection printemps-été 2016. Côté couleurs, pas de folie : du noir, du blanc, du beige. Côté formes, point d’excentricité. Les coupes restent amples, la taille n’est pas cintrée, les épaules ou le cou sont nullement dévoilés.

Reste que dans les visuels de la campagne de lancement, ces nouveaux modèles sont, remarque très justement L’Express, « portés par une mannequin de type caucasien ».

source